Menu
RSS
La République d'Allemagne disposée à soutenir le processus de réinsertion des démobilisés dans le cadre du DDRCS.

La République d'Allemagne disposée …

Le Vice-gouverneur de la ...

Nord-Kivu : Tribune de dialogue d’expression populaire civilo-militaire pour la paix et la sécurité

Nord-Kivu : Tribune de dialogue d’e…

Le chef du bureau à la Ma...

L’inspection générale des Fardc constate « des dérapages » dans la gestion des fonds alloués aux opérations militaires en Ituri et au Nord-Kivu.

L’inspection générale des Fardc con…

La délégation de l’Inspec...

La mission d’inspection des Forces Armées de la République Démocratique du Congo à l’étape de Goma.

La mission d’inspection des Forces …

La délégation des Inspect...

Ministère de l’Agriculture-FIDA : mission conjointe à Goma pour superviser les activités dans le cadre du Projet d’appui au secteur agricole du Nord-Kivu (PASA-NK).

Ministère de l’Agriculture-FIDA : m…

 Une mission conjointe av...

Nord-Kivu : L'inspecteur général des FARDC en mission de contrôle de fonds alloués aux opérations militaires dans le cadre de la traque contre les ADF à Beni

Nord-Kivu : L'inspecteur général de…

L'inspecteur général des ...

État de siège/Nord-Kivu : Le renforcement de la coopération abordé par le Gouverneur Militaire et la Cheffe de la Monusco

État de siège/Nord-Kivu : Le renfor…

Le gouverneur militaire d...

Nord-Kivu : les difficultés des PVH exposées à l’Autorité provinciale nommée dans le cadre de l’état de siège.

Nord-Kivu : les difficultés des PVH…

Le vice-gouverneur de la ...

Le Vice-gouverneur informé des revendications de l’intersyndicale des médecins du Nord-Kivu.

Le Vice-gouverneur informé des reve…

Le Vice-gouverneur de la ...

Nord-Kivu : Le Gouverneur militaire érige momentanément son quartier général à Beni.

Nord-Kivu : Le Gouverneur militaire…

Le gouverneur militaire d...

Prev Next

Une profonde reconfiguration se dessine au bureau de l’Assemblée nationale

Une profonde reconfiguration se dessine au bureau de l’Assemblée nationale

Une nouvelle reconfiguration du bureau de l’assemblée nationale est en train de s’esquisser à l’assemblée nationale avec la désignation aux postés laissés par les frondeurs du G7 des nouvelles figures de prou de la Majorité Présidentielle, MP

La reconfiguration occasionnée par la série de démissions des membres du G7 semble n’avoir pas encore livré ses derniers  secrets dans les deux principes les institutions de la république concernées, à savoir le gouvernement et l’assemblée nationale.

Si au sein de la première institution, le réaménagement intervenu récemment a permis au gouvernement de combler le vide laissé par le départ du G7, au niveau de l’assemblée nationale par contre, les choses semblent encore loin de se préciser.

D’après les informations qui circulent dans les couloirs du Palais du peuple, qui abrite les locaux de la chambre basse, le bureau de cette institution pourrait subir une profonde reconfiguration.

Celle-ci porterait, indique-t-on, sur la quasi-totalité, sinon sur l’ensemble des postes que compte le bureau de l’assemblée nationale et non sur les deux postes laissés vacants âpres la démission des membres du G7, à savoir le poste de premier vice-président et celui de rapporteur.

A en croire ceux qui soutiennent cette hypothèse, une pétition émanant de la majorité parlementaire serait en gestation pour obtenir le départ du président de l’assemblée nationale et les autres membres du bureau.

Tandis qu’une autre version parle plutôt d’un tout nouveau bureau de l’assemblée nationale avec seul Aubin Minaku comme président et qui comprendrait des membres de l’opposition à trois postes.

Une nouvelle donne qui peut bien expliquer les tractations entamées par le président de l’assemblée nationale depuis lundi dernier.

Tractations commencées à l’hôtel Venus ou il s’est entretenu en premier lieu avec les députés nationaux de l’opposition.

Hier mardi, toujours au même endroit et dans les après-midi, Aubin Minaku a échangé avec les députés nationaux de la majorité présidentielle.

Signalons que ces consultations ont même perturbé beaucoup d’agendas au niveau de la chambre basse en ce qui concerne notamment le calendrier de l’élection des nouveaux membres du bureau, et même convocation des plénières.

En effet, c’est en principe mardi 13 octobre que l’on devrait procéder a l’affichage de la liste des candidats a différents postes qui seront concernés par cette élection initialement prévue pour ct jeudi 15 octobre.

A cet égard, le président de l’Assemblée nationale pourrait présenter au cours de la plénière prévue aujourd’hui mercredi, un nouveau calendrier réaménagé.

L’Observateur

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre