Menu
RSS
Nord-Kivu : Près de 52.800 finalistes attendus à la 52ème  session ordinaire de l’Examen d’État Edition 2018

Nord-Kivu : Près de 52.800 finalist…

Le gouverneur de province...

Nord-Kivu : La fête de l’Aïd el-Fitr célébrée sous le signe de l’appel du soutien aux élections à Goma.

Nord-Kivu : La fête de l’Aïd el-Fit…

Les fidèles musulmans de ...

Nord-Kivu : Le projet d’Edit budgétaire rectificatif 2018 arrêté à 156.029.855.735FC contre 150.405.054.543FC du budget initial

Nord-Kivu : Le projet d’Edit budgét…

Le gouverneur de province...

Nord-Kivu : Des questions de développement au centre des échanges entre le Gouverneur Julien Paluku et le Chef de Groupement de Busanza/Rutshuru

Nord-Kivu : Des questions de dévelo…

Le gouverneur de la provi...

Lancement à partir du Nord-Kivu de la cascade de formations des membres des centres de réception et traitement des candidatures aux élections.

Lancement à partir du Nord-Kivu de …

Le Rapporteur adjoint de ...

Un protocole d’accord de collaboration actualisé entre la Coperama et la SMB de Rubaya/Masisi

Un protocole d’accord de collaborat…

Les Responsables de la Co...

Les difficultés de  la RTNC et l’ACP exposées successivement au Gouverneur Julien Paluku.

Les difficultés de la RTNC et l’AC…

Le Gouverneur Julien Palu...

L’Ecole du Cinquantenaire de Goma et Kivu international school choisis pour bénéficier du projet VodaEduc.

L’Ecole du Cinquantenaire de Goma e…

Le Gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : L’ONG « Refugees International » préoccupée par la situation humanitaire dans la région de Beni.

Nord-Kivu : L’ONG « Refugees Intern…

Le ministre provincial en...

Les Chefs coutumiers du Nord-Kivu disent non à la scission de leur Province.

Les Chefs coutumiers du Nord-Kivu d…

Les Chefs coutumiers du N...

Prev Next

MESSAGE DE VŒUX A LA POPULATION DU NORD-KIVU A L’OCCASION DE LA FIN DE L’ANNEE 2017

MESSAGE DE VŒUX A LA POPULATION DU NORD-KIVU  A L’OCCASION DE LA FIN DE L’ANNEE 2017

Mesdames et Messieurs ; Filles et Fils du Nord-Kivu ; Très chers compatriotes ;

C’est pour moi un honneur et une joie de m’adresser à vous  à l’occasion de la fin d’année 2017 et m’acquitter ainsi d’un noble devoir, celui de vous présenter le message de  vœux les meilleurs pour l’année 2018.

L’année 2017 qui s’achève a été marquée par plusieurs événements dont les souvenirs sont restés ancrés dans nos mémoires de par leurs qualificatifs quelque peu paradoxaux, tantôt heureux et tantôt malheureux. Loin de moi de vouloir vous en faire un inventaire exhaustif ; je peux revenir sur quelques faits saillants.

La Province a connu, au cours de l’année 2017, des turbulences des différents ordres, notamment la résurgence et l’activisme des groupes armés qui ont provoqué des déplacements massifs des populations en Territoires de Walikale, Masisi, Nyiragongo, Rutshuru, Lubero et Beni.

L’année 2017 s’est terminée sur une mauvaise note avec l’attaque du camp des Casques bleus Tanzaniens ayant provoqué la mort des vaillants soldats de la paix dont le nombre s’est élevé à 19 à côté des dizaines des militaires congolais. Les assassinats ciblés, le kidnapping, le braquage des véhicules, etc. ; tel est le tableau sombre qui a caractérisé le paysage sécuritaire dans plusieurs entités de la province où nous avons perdu innocemment plusieurs vies humaines.

Très récemment, nous retiendrons encore de triste mémoire, l’attaque et l’incendie criminel de la Résidence privée du Chef de l’Etat par des inciviques à Musienene ; un acte barbare que nous continuons de condamner sévèrement. A ce sujet, quelques suspects sont déjà aux arrêts pour faire éclater au grand jour la vérité.

Pour tous ce qui s’est passé  au Nord-Kivu au courant de l’année, je présente, au nom du Gouvernement Provincial, toute ma compassion aux familles victimes de cette barbarie humaine.

Sur un autre chapitre, l’année 2017 retiendra à son actif, la poursuite des travaux d’asphaltage de la voirie urbaine qui a été au cœur des actions du Gouvernement provincial dans le secteur des infrastructures avec en perspective le début des travaux sur la voirie de la Ville de Beni et la construction de l’aérodrome de Walikale au courant de l’année 2018. 

Par ailleurs, en 2017, notre province a été honorée par l’organisation et l’accueil de la 6e Session de la Conférence des Gouverneurs de province de la RD Congo axée sur la « Mobilisation des recettes propres aux provinces » ; conférence auréolée par la présence de Monsieur le Président de la République et Chef de l’Etat, Son Excellence Joseph KABILA KABANGE. Plusieurs hôtes de marque ont visité notre province, des investisseurs ont laissé leurs carnets d’adresse afin d’accompagner différents projets pour le bien-être des populations du Nord-Kivu.

Chers Compatriotes,

Nous devons maintenant nous tourner, avec optimisme, vers la nouvelle année 2018 que je souhaite de tout mon cœur plus paisible au regard des plans de contingence déjà élaborés. Tenez, l’année 2018 est une année électorale, une année de plusieurs défis, au cours de laquelle la population aura à se choisir ses nouveaux dirigeants tant sur le plan national que provincial. 

Désormais, le cap c’est vers les élections. Il vous faudra faire preuve de maturité politique et créativité pour atteindre et mener à bien tous vos projets. Point n’est besoin de céder aux nombreuses intoxications et manipulations politiciennes tendant à anéantir les acquis de la démocratie et nos efforts de développement en appelant les gens à des manifestations contre nature. 

L’heure est arrivée pour que chacune et chacun puisse jouer son rôle dans une approche responsable et citoyenne dans ce processus électoral dont le glas a sonné avec la promulgation de la loi électorale par le Président de la République. 

Chers compatriotes ;

Parlant spécialement d’un constat politique particulier, beaucoup d’espaces localisés de la Province, si pas l’ensemble du Nord-Kivu, manquent de culture politique avérée.

Il est temps que les acteurs politiques du Nord-Kivu remettent en cause leur approche d’existence dans l’univers politique congolais qui est complexe.

Il est plus que temps que les acteurs politiques du Nord-Kivu se parlent en se regardant droit dans les yeux afin de mesurer la part qu’a chacun dans la construction de la paix et de la culture politique citoyenne.

De 1960 à nos jours, l’absence de cohésion, le jeu individuel et/ou personnel n’a pas produit une élite capable de drainer l’opinion politique du Nord-Kivu vers son existence réelle dans le microcosme politique congolais.

Et comme si cela ne suffisait pas, l’avènement de la démocratie avec l’organisation des élections en 2006 apparaît aux yeux d’autres comme un moment de dislocation de l’élite politique du Nord-Kivu.

Les attentes de la population du Nord-Kivu face à sa classe politique sont loin d’être atteintes à la suite de la dispersion observée çà et là.

Cette fin d’année 2017 et ce début du nouvel an 2018 doivent éclairer les pas cadencés de l’élite politique du Nord-Kivu pour plus de cohésion, d’harmonie et de concorde.

La grande leçon à tirer de cette dispersion est qu’on ne gagne pas seul dans l’adversité politique.

Le jeu individuel dans l’univers politique complexe ne peut produire que ce que l’élite politique du Nord-Kivu récolte.

Quand on ne sait pas où on va, on se fait donner des leçons par des apprentis et le chemin de parcours risque d’être plus long.

Pour notre population du Nord-Kivu, je vous appelle à garder l’espoir d’un Congo émergent à l’horizon très proche. Il n’y a aucun pays au monde qui s’est développé comme par génération spontanée. Il est vrai qu’il faut des hommes pour oser défier la pauvreté croissante, mais il est aussi vrai qu’il faut des programmes, des plans et des projets pour arriver au bien-être collectif. Pour ce faire, l’opinion devra s’inscrire dans la durée en chassant l’immédiateté. Le développement d’un pays ne se confond pas en une ou deux législatures sinon tous les pays du monde qui sont à leur 10e, 20e législatures ou mandatures n’auraient plus besoin d’autres.

La population devra avoir toujours présente à l’esprit l’idée que les acteurs politiques expliquent mal le développement d’une nation. Beaucoup réduisent la compréhension du développement d’un pays à celle du noyau familial. Et de là découle la confusion qui s’installe dans les têtes des gens.

La population du Nord-Kivu devra savoir que le développement est un processus par lequel une société se change et décide, elle-même, de son changement.

Les modèles qui ont réussi ailleurs ne sont que des indications et non des passages obligés comme nombreux ont tendance à le faire croire.

Le Nord-Kivu et la RDC décideront, s’ils ne l’ont pas encore fait, de leur propre modèle de gouvernance pour un développement harmonieux.

Il a été observé que lorsque les modèles sont venus d’ailleurs, les pays concernés n’ont pas résisté à sombrer dans l’abîme, l’exemple du Soudan est très éloquent. D’autres parleront de la Libye pour conforter la thèse.

Soyons donc « nous-mêmes», revenons sur terre si nous pensions ne plus y avoir les deux pieds. Parlons tous un langage responsable dans la divergence de nos idées. Abreuvons-nous sur la sagesse du Roi Salomon devant la difficulté qu’il avait de trancher le litige entre deux femmes qui se disputaient un enfant. Considérons que ce pays nous appartient et que nous n’avons d’autres choix que de le protéger.Considérons qu’ils sont nombreux à souhaiter l’émiettement de la RDC pour assouvir leurs appétits gloutons.

Chers compatriotes, 

Cette interpellation n’est pas gratuite. Elle vise l’élite congolaise et spécialement celle du Nord-Kivu qui ont la charge de conduire le peuple vers le bonheur.

Pour finir, je remercie toute l’équipe du Gouvernement Provincial et celle de l’Assemblée Provinciale qui ont travaillé dans une forte synergie pour le bon fonctionnement de notre Province. Je leur reste reconnaissant. 

A chacun de vous, j’adresse un message d’espoir, un message de foi et de détermination pour conquérir l’avenir. Bâtissons notre province afin de léguer à notre postérité une province cohésive, pacifique et engagée dans la lutte contre les antivaleurs. 

Très chers compatriotes,

Je vous présente mes vœux les meilleurs, de paix, de prospérité tout au long de l’an 2018.

Bonne fête à toutes et à tous.

 

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre