Menu
RSS
Vers la redynamisation de l’ACOGENOKI.

Vers la redynamisation de l’ACOGENO…

Les voies et moyens visan...

33 FDLR rapatriés au Rwanda

33 FDLR rapatriés au Rwanda

Trente-trois (33) élément...

Un lot des matériels informatiques remis au ministère provincial des Affaires foncières.

Un lot des matériels informatiques …

Le ministre provincial de...

Fermeture des bureaux d’identification et enrôlement des électeurs à Goma et Nyiragongo

Fermeture des bureaux d’identificat…

Le secrétaire exécutif ad...

Révision à la hausse des victimes de l’accident du minibus des joueurs de l’AS Nyuki de Butembo.

Révision à la hausse des victimes d…

Le défenseur axial  de l’...

Incinération d’une quantité de viande entrée frauduleusement à Goma

Incinération d’une quantité de vian…

Le commandant du commissa...

20 milles doses de vaccin contre le charbon symptomatique pour l’élevage bovin au Nord-Kivu

20 milles doses de vaccin contre le…

Le ministre de la Pêche e...

Le ministère provincial du Transport et voies de communication au chevet des agents de la CNPR

Le ministère provincial du Transpor…

Le ministre provincial du...

Prev Next

Une journée ville morte observée au chef-lieu du territoire de Lubero.

Une journée ville morte observée au chef-lieu du territoire de Lubero.

La journée ville morte décrétée par la société civile du Chef-lieu du Territoire de Lubero ce 13 janvier a été strictement observée par la population de la cité de Lubero où boutiques, écoles et toutes autres activités sont restées paralysées.

Cette action est une suite aux massacres de 18 personnes dans la localité de Miriki au sud du territoire du chef-lieu du territoire de Lubero.

Les forces vives du territoire de Lubero ont émis le vœu de voir que justice soit faite et que les auteurs de ces actes odieux soit non seulement écarté de Lubero mais aussi de la RDC toute entière puisqu’ils sont accusé d’avoir tué des millions de congolais sans mettre les actes des pillages et autres violences contre des paisibles citoyens. 

Dans son mémorandum, la société civile du Chef-lieu du territoire de Lubero sollicite de la communauté internationale au travers de la Monusco et au Gouvernement de la RDC le rapatriement pur et simple des FDLR qui abusent de l’hospitalité des congolais.

ACP/Kakule/kms

 

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre