Menu
RSS
Nord-Kivu : Une quinzaine d’enseignants formés à Goma sur la gestion des risques à travers le jeu « Hazagora ».

Nord-Kivu : Une quinzaine d’enseign…

Environ quinze enseignant...

Entrée en fonctions du nouveau médecin directeur de l’Hôpital provincial de référence du Nord-Kivu.

Entrée en fonctions du nouveau méde…

Le nouveau médecin direct...

Julien Paluku annonce le début des audiences en foraines des présumés auteurs de récentes tueries de Rubaya.

Julien Paluku annonce le début des …

Le Gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : Bientôt l’électrification de certaines artères principales de Goma par énergie solaire.

Nord-Kivu : Bientôt l’électrificati…

Le gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : Bientôt l’électrification de certaines artères principales de Goma par énergie solaire.

Nord-Kivu : Bientôt l’électrificati…

Le gouverneur de la provi...

Nord-Kivu: Passation du pouvoir à la 34ème région militaire

Nord-Kivu: Passation du pouvoir à l…

Le général Isidore Kahumb...

Nord-Kivu : Le recrutement et la formation de bons témoins  à tous les niveaux un gage pour la crédibilité des élections, selon Norbert Kantitima.

Nord-Kivu : Le recrutement et la fo…

Le Vice-président de la C...

Nord-Kivu : Les chefs coutumiers de la RDC joignent leurs efforts à la lutte contre Ebola et les tueries.

Nord-Kivu : Les chefs coutumiers de…

Sa Majesté M’Fumu Difima,...

Nord-Kivu : le Chef d’Etat-major général des FARDC appelle les hommes de troupes à la discipline et au respect des lois.

Nord-Kivu : le Chef d’Etat-major gé…

Le Chef d’état-major géné...

Face à l’insécurité Nord-Kivu : Une mission parlementaire prône des solutions holistiques.

Face à l’insécurité Nord-Kivu : Une…

La délégation parlementai...

Prev Next

Région des Grands Lacs: Minaku encourage les Etats au dialogue

Région des Grands Lacs: Minaku encourage les Etats au dialogue

Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo abrite, du lundi 19 au mardi 20 mars 2018, la première réunion extraordinaire de l’Assemblée plénière du Forum des Parlements des pays membres de la Conférence internationale pour la région des Grands-lacs (FP-CIRGL).  A l’occasion, l’honorable Aubin Minaku, en sa qualité d’invité d’honneur, a encouragé les Etats de l’espace CIRGL à emprunter la voie du dialogue permanent, quelles que soient les crises ou les divergences internes…  « Nous sommes ici pour resserrer les liens entre les différents peuples de notre région qui se doivent de ne plus passer aux yeux du monde comme les infortunées victimes d’un foyer de fortes tensions, battant tous les records en termes de circulation illicite d’armes et munitions de guerre »rassure-t-il.

Ces assises se tiennent dans la salle de banquet du Palais du peuple. Elles réunissent des délégations parlementaires de onze Etats membres de la CIRGL, dont celles du Rwanda, du Burundi, de la Zambie, du Congo-Brazzaville, de l’Angola, du Soudan, de la République centrafricaine (RCA), du Kenya, de l’Ouganda, etc.

Parmi ces hôtes de marque, l’on a noté la présence du président du Sénat du Soudan et des présidents des Assemblées nationales du Congo-Brazzaville, M. Isidore Mvouba, et de la RCA, M. Abdou Karim Meckassoua (président en exercice du Forum des parlements de la CIRGL), ainsi que des présidents des deux chambres parlementaires de la Rdc, Aubin Minaku Ndjalandjoko et Léon Kengo wa Dondo. L’ouverture officielle des travaux de ces assises a eu ce lundi dans la matinée. 

Aubin Minaku pour le resserrement des liens entre peuples de la CIRGL

C’est le président de l’Assemblée nationale congolaise, Aubin Minaku, en sa qualité d’invité d’honneur qui a procédé au lancement desdits travaux, en présence du ministre d’Etat chargé des Relations avec le Parlement. Dans son discours solennel, après avoir prononcé ses belles formules de bon accueil aux invités, l’honorable Minaku a indiqué qu’au 04 décembre de l’année en cours, le Forum des parlements de la CIRGL totalisera 10 ans d’existence.

Il signale que les buts assignés à l’institution sont des objectifs liés à la paix, à la sécurité, à la démocratie, à la bonne gouvernance, à l’intégration régionale, au développement économique ainsi qu’aux questions des femmes, des enfants et des personnes vulnérables. « Concrètement, nous sommes réunis en ces lieux pour considérer le rapport du secrétaire général sortant, pour également auditionner et approuver la proposition du comité exécutif touchant la nomination d’un nouveau secrétaire général et pour enfin, débattre sur l’évolution récente de la situation politique et humanitaire dans la région des Grands-lacs », a déclaré l’honorable Aubin Minaku.

Le speaker de la Chambre basse du Parlement de la Rdc a de ce fait indiqué qu’actuellement, la plupart des Etats de la CIRGL sont engagés dans des processus de démocratisation, pour la bonne finalisation desquels le rôle des parlements, nationaux ou supranationaux, s’avère partout des plus déterminants. « Nous devons donc encourager les Etats de notre espace à emprunter la voie du dialogue permanent, quelles que soient les crises ou les divergences internes… Nous sommes ici pour resserrer les liens entre les différents peuples de notre région qui se doivent de ne plus passer aux yeux du monde comme les infortunées victimes d’un foyer de fortes tensions, battant tous les records en termes de circulation illicite d’armes et munitions de guerre », a dit ce lundi matin Aubin Minaku à ses collègues parlementaires de la CIRGL.

Les parlementaires de la CIRGL appelés à changer les choses

De son côté, le président en exercice du Forum des parlementaires des Etats membres de la CIRGL, M. Abdou Karim Meckassoua et président de l’Assemblée nationale de la Rca a dans son discours, affirmé qu’à l’ordre du jour de cette session ordinaire, un certain nombre de questions seront débattues. « Chacune d’elles est importante pour l’avenir de notre communauté… sur notre ordre du jour, nous aurons à aborder comme à l’accoutumée, la situation politique, sécuritaire et humanitaire dans les pays membres de la CIRGL au cours de la période récente. », a-t-il déclaré dans son speech.

Et d’ajouter, le président du Forum parlementaire de la CIRGL a bien voulu attirer l’attention de l’assemblée sur un point qui est en rapport étroit avec les préoccupations constantes du forum en matière de sécurité, de paix et de prévention des conflits. Il a souligné que la présidence du Forum des parlements de la CIRGL présentera à cette assemblée générale, une initiative tendant à ce que le forum formule et porte à l’attention de la CIRGL les éléments d’un programme d’actions pour la paix et la sécurité.

Des actions qui sont envisagées dans deux perspectives : promouvoir le statut d’ancien Chef d’Etat d’une part et, de l’autre, combattre le terrorisme et les stratégies de régionalisation des groupes armés.

Auparavant, le secrétaire général sortant du Forum des parlements de la CIRGL, M. Prosper Higiro, dans son mot de circonstance, a fait savoir que cette première assemblée plénière extraordinaire se déroule dans un contexte sécuritaire et politique particulier. Selon lui, même si la situation reste généralement calme dans les Etats membres de la CIRGL, il y a lieu de noter que la situation sécuritaire reste préoccupante, particulièrement dans les quatre pays que le Forum suit de près, à savoir : le Burundi, la Rca, le Sud-Soudan et la Rdc.

« Des processus électoraux ont eu lieu ces dernières années et d’autres sont à venir. Ces élections montrent la vitalité et l’évolution positive de nos jeunes démocraties… ces élections font généralement l’objet de contestations souvent réprimées violemment, avant, pendant et après. Les parlementaires peuvent changer cette situation, car, ils en ont le pouvoir et les moyens », a-t-il ajouté. Et de renchérir que la CIRGL possède un arsenal juridique suffisamment important, précis et supranational « pour nous aider à construire une région d’Etats de droit », a-t-il dit.

A savoir, le FP-CIRGL a été institué le 4 décembre 2008 à Kigali au Rwanda, en vue de promouvoir, de maintenir et de renforcer la paix et la sécurité dans la région des Grands-Lacs. Il intervient dans cinq domaines prioritaires : paix et sécurité, démocratie et bonne gouvernance, questions humanitaires et sociales, développement économique, ressources naturelles et intégration régionale, et questions des femmes, enfants et personnes vulnérables.

(Lepetit Baende)

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre