Menu
RSS
Vers la redynamisation de l’ACOGENOKI.

Vers la redynamisation de l’ACOGENO…

Les voies et moyens visan...

33 FDLR rapatriés au Rwanda

33 FDLR rapatriés au Rwanda

Trente-trois (33) élément...

Un lot des matériels informatiques remis au ministère provincial des Affaires foncières.

Un lot des matériels informatiques …

Le ministre provincial de...

Fermeture des bureaux d’identification et enrôlement des électeurs à Goma et Nyiragongo

Fermeture des bureaux d’identificat…

Le secrétaire exécutif ad...

Révision à la hausse des victimes de l’accident du minibus des joueurs de l’AS Nyuki de Butembo.

Révision à la hausse des victimes d…

Le défenseur axial  de l’...

Incinération d’une quantité de viande entrée frauduleusement à Goma

Incinération d’une quantité de vian…

Le commandant du commissa...

20 milles doses de vaccin contre le charbon symptomatique pour l’élevage bovin au Nord-Kivu

20 milles doses de vaccin contre le…

Le ministre de la Pêche e...

Le ministère provincial du Transport et voies de communication au chevet des agents de la CNPR

Le ministère provincial du Transpor…

Le ministre provincial du...

Prev Next

Goma: les visiteurs frappés par la diversité du Festival Amani

Goma: les visiteurs frappés par la diversité du Festival Amani

La dernière journée de la 4eme édition du festival Amani à Goma, a commencé par tôt, ce dimanche 12 février, avec le marathon de la paix. Au niveau de la scène, les festivaliers sont émerveillés par la diversité du festival. De la musique traditionnelle en passant par la Rumba jusqu’à la danse classique, tout est au rendez-vous.

C’est le duo de filles de Goma, Rachel et Georgine, qui a ouvert la grande scène du festival avec une interprétation. Les habitants de Goma, qui trouvent une bonne occasion de sortir en famille, apprécient la diversité du festival.

«La danse classique, c’est vraiment une nouveauté à Goma et j’apprécie aussi beaucoup», a déclaré un parent accompagné de ses trois enfants et de sa sœur. Il estime que, contrairement aux autres concerts livrés dans la ville, le festival permet les visites en famille.

L’évènement constitue un carrefour où différentes nationalités se croisent. Au coin d’une scène secondaire du site, où se produisait la chorale rédemptoriste Mater des enfants de la paroisse Bien heureuse Anuarite de Goma, se trouvait par exemple un visiteur venu du Cameroun.

«Moi, je suis un Camerounais. Je suis tombé sur les jeunes qui chantaient. Ils sont impressifs. J’ai vu qu’ils ont bien chanté !  Je pense que c’est bien organisé. Je suis content de tout ce qui est présenté», a-t-il témoigné.

Les festivaliers ne se limitent pas à assister aux spectacles. Ils peuvent aussi monter sur scène. Et c’est là la beauté du festival.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

 

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre