Menu
RSS
Reddition à la Monusco du chef milicien Ntabo Taberi alias Cheka.

Reddition à la Monusco du chef mili…

Le chef milicien Ntabo Ta...

Une mission de haut niveau des personnels des Nations unies accueillie  à Goma.

Une mission de haut niveau des pers…

Une mission de haut nivea...

Hausse du prix de transport en commun dans la ville de Goma

Hausse du prix de transport en comm…

Le prix du transport en c...

Clôture de  l’atelier de formation  sur  le recrutement  des enfants  au sein des groupes armés  à  Nyabiondo/ Masisi

Clôture de l’atelier de formation …

L’Ong  Globale synergie  ...

La situation de l’épidémie du choléra expliquée aux journalistes de Goma

La situation de l’épidémie du cholé…

La Direction provinciale ...

Les FARDC sérieusement engagées dans la traque des groupes armés actifs dans le territoire de Masisi

Les FARDC sérieusement engagées dan…

Les Forces armées de la R...

La Monusco dote la prison centrale de Goma d’un important lot de matériels de sécurité.

La Monusco dote la prison centrale …

La mission de l’Organisat...

Quatre enfants extraits des groupes armés au Nord-Kivu

Quatre enfants extraits des groupes…

Quatre enfants mineurs d’...

Fin de la visite du commandant Force de la Monusco au Nord-Kivu.

Fin de la visite du commandant Forc…

Le Commandant Forces de l...

Deux stars congolaises de la NBA à Goma pour le lancement d’un camp de basket

Deux stars congolaises de la NBA à …

La star congolaise de la ...

Prev Next

Goma: les visiteurs frappés par la diversité du Festival Amani

Goma: les visiteurs frappés par la diversité du Festival Amani

La dernière journée de la 4eme édition du festival Amani à Goma, a commencé par tôt, ce dimanche 12 février, avec le marathon de la paix. Au niveau de la scène, les festivaliers sont émerveillés par la diversité du festival. De la musique traditionnelle en passant par la Rumba jusqu’à la danse classique, tout est au rendez-vous.

C’est le duo de filles de Goma, Rachel et Georgine, qui a ouvert la grande scène du festival avec une interprétation. Les habitants de Goma, qui trouvent une bonne occasion de sortir en famille, apprécient la diversité du festival.

«La danse classique, c’est vraiment une nouveauté à Goma et j’apprécie aussi beaucoup», a déclaré un parent accompagné de ses trois enfants et de sa sœur. Il estime que, contrairement aux autres concerts livrés dans la ville, le festival permet les visites en famille.

L’évènement constitue un carrefour où différentes nationalités se croisent. Au coin d’une scène secondaire du site, où se produisait la chorale rédemptoriste Mater des enfants de la paroisse Bien heureuse Anuarite de Goma, se trouvait par exemple un visiteur venu du Cameroun.

«Moi, je suis un Camerounais. Je suis tombé sur les jeunes qui chantaient. Ils sont impressifs. J’ai vu qu’ils ont bien chanté !  Je pense que c’est bien organisé. Je suis content de tout ce qui est présenté», a-t-il témoigné.

Les festivaliers ne se limitent pas à assister aux spectacles. Ils peuvent aussi monter sur scène. Et c’est là la beauté du festival.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

 

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre