Menu
RSS
Reddition à la Monusco du chef milicien Ntabo Taberi alias Cheka.

Reddition à la Monusco du chef mili…

Le chef milicien Ntabo Ta...

Une mission de haut niveau des personnels des Nations unies accueillie  à Goma.

Une mission de haut niveau des pers…

Une mission de haut nivea...

Hausse du prix de transport en commun dans la ville de Goma

Hausse du prix de transport en comm…

Le prix du transport en c...

Clôture de  l’atelier de formation  sur  le recrutement  des enfants  au sein des groupes armés  à  Nyabiondo/ Masisi

Clôture de l’atelier de formation …

L’Ong  Globale synergie  ...

La situation de l’épidémie du choléra expliquée aux journalistes de Goma

La situation de l’épidémie du cholé…

La Direction provinciale ...

Les FARDC sérieusement engagées dans la traque des groupes armés actifs dans le territoire de Masisi

Les FARDC sérieusement engagées dan…

Les Forces armées de la R...

La Monusco dote la prison centrale de Goma d’un important lot de matériels de sécurité.

La Monusco dote la prison centrale …

La mission de l’Organisat...

Quatre enfants extraits des groupes armés au Nord-Kivu

Quatre enfants extraits des groupes…

Quatre enfants mineurs d’...

Fin de la visite du commandant Force de la Monusco au Nord-Kivu.

Fin de la visite du commandant Forc…

Le Commandant Forces de l...

Deux stars congolaises de la NBA à Goma pour le lancement d’un camp de basket

Deux stars congolaises de la NBA à …

La star congolaise de la ...

Prev Next

Nord-Kivu: les déplacés de Buleusa seront délocalisés

Nord-Kivu: les déplacés de Buleusa seront délocalisés

Le gouvernement provincial du Nord-Kivu a annoncé une série de mesures pour faire face à la situation sécuritaire et humanitaire dans la localité de Buleusa où un affrontement entre les casques bleus de la Monusco et une coalition de miliciens a fait 7 morts le 16 juin dernier.

Le vice-gouverneur de la province, Feller Lutahichirwa, a notamment annoncé la délocalisation des retournés et déplacés vers un nouveau site pour leur identification et enregistrement.

Ces familles cantonnées à Buleusa seront délocalisées dans un site plus viable qui n’est pas encore déterminé. Elles seront prises en charge par le gouvernement pendant toute l’opération d’identification.

Le gouvernement provincial a également décidé que l’un des administrateurs assistants du territoire de Walikale est affecté provisoirement à Buleusa pour suivre la situation qui prévaut sur place.

Par ailleurs, deux commissions seront mises sur pied. La première pour identifier tous les présumés auteurs des tueries et la seconde, composée des experts, se penchera sur les questions de réconciliation, cohabitation et stabilisation.

« Il va y avoir aussi une commission d’enquête parce qu’on devra identifier tous les criminels. La justice devra aussi prendre en charge les questions qui relèvent de son ressort », a fait savoir Feller Lutahichirwa.

Le vice-gouverneur a également appelé les partenaires du gouvernement à rendre disponible une assistance humanitaire en faveur de la population de Buleusa.

Il a estimé que les habitants, les retournés et les déplacés vivent tous dans une situation de vulnérabilité, suite à l’insécurité dans la région.

D’après le responsable du site de déplacés de Buleusa, six personnes sont mortes ces six derniers jours parmi les cinq mille retournés et déplacés recensés sur place.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Tension à Buleusa : le vice-gouverneur du Nord-Kivu appelle au calme

La situation reste tendue à Buleusa, selon la MONUSCO

Nord-Kivu : arrivées massives des populations à Buleusa

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre