Menu
RSS
Le diocèse catholique de Goma s’enrichit de treize nouveaux diacres.

Le diocèse catholique de Goma s’enr…

L’Evêque du diocèse catho...

Nord-Kivu : Démarrage imminent des études de faisabilité pour le déploiement de 640 km de la fibre optique sur la ligne Kasindi-Butembo-Goma-Bukavu.

Nord-Kivu : Démarrage imminent des …

Le Gouverneur de la provi...

Nord-Kivu : Bientôt la campagne de distribution de masse des moustiquaires imprégnées d'insecticides

Nord-Kivu : Bientôt la campagne de …

Le vice-gouverneur de la ...

Le bien-fondé de l'État de siège expliqué aux jeunes ressortissants de Walikale en retraite à Goma.

Le bien-fondé de l'État de siège ex…

Le vice-gouverneur de la ...

vu : 745 rendus en cantonnement et 428 armes dans le cadre de l’état de siège.

vu : 745 rendus en cantonnement et …

La pression exercée contr...

Les 70 participants au forum environnemental de Goma pour la capitalisation des pratiques agricoles durables dans le cadre de l’agroécologie.

Les 70 participants au forum enviro…

Les soixante-dix particip...

Les Fardc redevenues Maitre du quartier général de la milice APCLS de LUKWETI-SHANGO dans le Masisi.

Les Fardc redevenues Maitre du quar…

Les forces armées de la R...

Nord-Kivu : 618 candidats attendus aux épreuves nationales de formation professionnelle dans la Province éducationnelle Nord-Kivu I.

Nord-Kivu : 618 candidats attendus …

Les enceintes du collège ...

Nord-Kivu : Les responsables des confessions religieuses sensibilisés sur l’etat de siège

Nord-Kivu : Les responsables des co…

Le lieutenant-colonel Gui...

Nord-Kivu : L’Union congolaise de femmes des médias promet son accompagnement aux autorités nommées dans le cadre de l’état de siège.

Nord-Kivu : L’Union congolaise de f…

Le vice-gouverneur de la ...

Prev Next

S. Dujarric : « La Monusco n’a pas mandat de pourvoir à la protection rapprochée des leaders politiques »

S. Dujarric : « La Monusco n’a pas mandat de pourvoir à la protection rapprochée des leaders politiques »

De New York, le porte-parole du Secrétaire général des Nations-Unies, Stéphane Dujarric, a lors d’un point de presse laissé entendre que « la Monusco n’a pas le mandat de pourvoir à la protection rapprochée des leaders politiques ».

Du coup, on cherche à savoir si cette déclaration est consécutive à la protection dont aurait bénéficié Moïse Katumbi de la part des Casques bleus lors de son interpellation manquée du 5 mai courant par les éléments de la police congolaise.

Des informations non confirmées par la mission onusienne en RDC faisaient état avant hier du limogeage du chef de la police Monusco à Lubumbashi.
Au lendemain de sa déclaration de candidature à la magistrature suprême, mercredi 4 mai, Moïse Katumbi a affirmé que sa résidence a été encerclée par la police avec pour but son arrestation. Les forces de l’ordre ont stationné devant son domicile jusqu’à l’arrivée des casques bleus de la Monusco. La police est repartie sans interpeller l’ex-gouverneur. Selon ses proches, l’objectif de la police était d’arrêter Moïse Katumbi et de le transférer à Kinshasa.

Il y a quelques jours, le porte-parole de la Monusco, Charles Bambara, répondant à une question de la presse liée à la requête du "G7" sur la sécurisation de son candidat à la présidentielle, Moise Katumbi Chapwe, avait pourtant indiqué que " le mandat de la Monusco est globalement clair sur un certain nombre de points, notamment sur la protection des civils, qu’ils soient de la Majorité ou de l’Opposition. Si nous devons le protéger, nous le protègerons… ", avait-il assuré.
Mais à Kinshasa, nous avions tenté hier sans succès d’entrer en contact avec le porte-parole de la Monusco.

 Didier Kebongo/Forum des As

back to top
Info for bonus Review William Hill here.

Nos térritoires

Les Villes du Nord-Kivu

Radios Locales

Nos Outils

A propos de nous

Nous suivre